Les TAP

 


journal menez n-11

 

journal menez n°10


Le rythme de vie des enfants

La loi du 24 janvier 2013 impose une réorganision des rythmes de vie de l’enfant, dont le but premier est d’alléger la journée scolaire des enfants.

Temps d’enseignement :

Le temps d’enseignement est le temps « scolaire », il est complété par un temps périscolaire confié aux maires. Le temps d’enseignement reste le même que précédemment (24 heures au total) mais il est dispensé sur 4 jours et demi au lieu de 4 jours auparavant. La forte incitation du ministère et le résultat du sondage effectué auprès des parents ont conduit la municipalité à choisir le mercredi matin. Il en résulte forcement une incidence sur le fonctionnement du centre de loisirs municipal et sur les activités proposées par les associations locales.

Commission de pilotage :

A Larmor Plage cette commission est pilotée par l’Adjointe aux affaires scolaires, Madame Hélène Kerbrat et composée de la directrice de l’école primaire publique du Ménez, Mme Rouillon, du directeur de l’école privée Notre Dame, Mr Hervé, des parents d’élèves, des représentants d’associations, ainsi que du personnel municipal (Mr Thierry Le Cam et Mme Frédérique Barriere-Le Gac du service sport-jeunesse).

Le fonctionnement :

Les établissements scolaires primaires publics et privés suivent ce même rythme.

L’organisation résultant du travail de cette commission de pilotage est la suivante :

  • Le temps « scolaire » sur 4 jours et demi de cours (matinée du mercredi matin comprise) pour le temps d’enseignement.
  • Un temps libéré pour les TAP (Temps d’Activité Périscolaire) de 1 heure, 3 fois par semaine (lundi, mardi et jeudi).

La mise en place de cette organisation (élaborée selon les directives de l’état) a fait l’objet d’un PEDT (Projet Educatif Du Territoire) de la commune, signé pour 3 ans. Une évaluation est prévue au printemps 2017.

Les TAP sont pris en charge et organisés par la municipalité, la commission de travail a défini le contenu de ces moments dont la finalité est de proposer aux enfants des activités diversifiées et enrichissantes sur des thèmes sportifs, artistiques et culturels.

La mise en place de cette organisation est complexe, près de 90 % des élèves scolarisés sont présents (450 à 500 enfants), cela représente un coût important pour la collectivité (environ 190 000€).

Comme dans beaucoup de communes, du personnel d’encadrement compétent a été recruté, de nombreux locaux sont mis à disposition pour accueillir les différents groupes d’enfants.

L’implication de tous les partenaires a permis une mise en place de qualité de ces nouveaux rythmes scolaires depuis la rentrée 2014.

 

 


Cette information concerne aussi l’année scolaire 2016 2017

 

Capture